Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la pARleTte  arts plastiques et bavardages - Béatrice Duriez Choquet

la pARleTte arts plastiques et bavardages - Béatrice Duriez Choquet

Chez Béatrice Duriez Choquet, le corps s'est mué en architectures ouvertes et fermées tout à la fois. Sortes d'espaces "circulatoires" qui symbolisent nos consciences, nos inconsciences et enfin nos subconscients. (Thomas Groslier) Mes traits, mes griffures, mes caresses en couleur, tout un chemin à parcourir pour exister. Creuser une fenêtre dans le papier, sorte de cage, comme un cadre , une ouverture d'où je m'échappe, derrière laquelle je me cache, me protège. ... mon crayon m'emmène en voyage. Jamais il ne me dit où ! Alors, le papier, la toile, le Zinc .... racontent .(B. Duriez Choquet)


Marius à Gézaincourt accueille Béatrice duriez Choquet et ses maisons pleines de la vie !

Publié par La pARleTte sur 6 Décembre 2011, 11:13am

Catégories : #actualité de mes activités

exposition à Gézaincourt  1er décembre 2011 au 9 janvier 2012.

80600 GEZAINCOURT (SOMME) Tél. 03 22 77 33 n'hésitez  pas à téléphoner  pour y aller en semaine.

OUVERTURE :

Chaque Samedi à partir de 14 h.  Sur réservation les autres jours pour les groupes: associations, entreprises, écoles et particuliers.

(L'Estaminet dépend de l'ESAT: Etablissement et Services d'Aide par le Travail de Gézaincourt). Ce sont les travailleursen situation de handicap qui en assurent le fonctionnement avec un éducateur.

affiche-copie-1.jpg

     Mon crayon m’emmène en voyage.

Jamais il ne me dit où il m’emmène,

Jamais je ne veux connaître la destination.

Mais lorsque j’entrevois le chemin,

J’y pose mon bagage,

Tout ce que ma mémoire me raconte.

Alors le papier, la toile, le zinc, l’argile deviennent bavards. Tendez l’oreille, goutez, sentez, souvenez vous

Venez,

 

Mes traits, mes griffures, mes caresses en couleur,

C’est tout un chemin à parcourir

Pour exister, m’épanouir, rayonner.

Le bonheur, le  bien être de l’autre passe par le mien.

Je travaille afin d’approcher ce bien être de mes proches.

Mon bien être passe par la création.

Devant ma feuille blanche,

Ma toile vierge, ma plaque de zinc,

Je n’ai qu’une envie, c’est d’y creuser une fenêtre !

Comme un cadre sur le mur aveugle

C’est une ouverture d’où je m’échappe,

Derrière laquelle je me cache, me protège, m’enferme.

.je regarde les autres qui se cachent, se protègent,

Me regardent derrière leur fenêtre.

Mon bien être passe par la rencontre.

L’autre m’interpelle, m’exaspère…m’agresse !

L’autre m’enrichit, m’aime, me nourrit.

Et puis on a tous une cage dont on désire un jour de sortir.

Mais au fond, on n’y est pas si mal !

Lumière, transparence, voilages, vitrines,

Que de fenêtres encore à dessiner, à visiter.

Je vous emmène dans mes voyages.

 Béatrice Duriez Choquet – La pARleTte -

invweb

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents