Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la pARleTte  arts plastiques et bavardages - Béatrice Duriez Choquet

la pARleTte arts plastiques et bavardages - Béatrice Duriez Choquet

Chez Béatrice Duriez Choquet, le corps s'est mué en architectures ouvertes et fermées tout à la fois. Sortes d'espaces "circulatoires" qui symbolisent nos consciences, nos inconsciences et enfin nos subconscients. (Thomas Groslier) Mes traits, mes griffures, mes caresses en couleur, tout un chemin à parcourir pour exister. Creuser une fenêtre dans le papier, sorte de cage, comme un cadre , une ouverture d'où je m'échappe, derrière laquelle je me cache, me protège. ... mon crayon m'emmène en voyage. Jamais il ne me dit où ! Alors, le papier, la toile, le Zinc .... racontent .(B. Duriez Choquet)


petit texte pour expliquer mon parcours de 30 années d'émotions.

Publié par béa sur 20 Janvier 2008, 21:15pm

Catégories : #mon expo

 le 7 décembre 2007.
 
Bienvenue et merci de vous être déplacé.
 
Cette expo n’est pas un aboutissement, mais plutôt une étape et une façon d’officialiser mon travail.
 
Je vous parlais, sur mon invitation, de mes traits, mes griffures, mes caresses en couleurs.
C’est tout un chemin à parcourir pour exister, m’épanouir, rayonner.
Le bonheur, le bien être de l’autre passe par le mien.
 Je travaille afin d’approcher ce bien être de mes proches.
 
Mon bien être passe par la création.
Devant ma feuille blanche, ma toile vierge, ma plaque de zinc, je n’ai qu’une envie, c’est d’y creuser une fenêtre ! Comme un cadre sur le mur aveugle.
C’est une ouverture d’où je m’échappe, derrière laquelle je me cache, je me protège, je m’enferme, ou encore qui me parle des autres qui se protègent et se cachent aussi derrière leurs fenêtres.
 
Lumière, transparence, voilage, vitrines……… que de fenêtres encore à dessiner, à visiter !
 
 
Et puis…….. On a tous notre cage dont on désire un jour de sortir. Mais au fond, on n’y est pas si mal !
 
Vous verrez des travaux aboutis, d’autres à l’état de croquis, de recherche.
 
Une partie de l’expo, est une page intime.
C’est l’histoire de tant d’amour, qu’il a débordé sur le papier et sur la toile et dans le zinc.
 
 
Je vous invite donc sur mes chemins.
 
Béatrice Duriez Choquet.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents